Skip to main content.

Le blog de la Côte Basque

Ca tourne au bar du marché !
Le tournage de GAL, le prochain film du réalisateur Miguel Courtois, a débuté ce matin au Bar du Marché (BDM pour les intimes) à Bayonne et devrait durer trois jours. A ce jour, très peu de détails sur le scénario ont filtré mais on sait que le budget de ce thriller politique devrait atteindre 6 millions d’euros, qu’il sera tourné en espagnol et que les rôles principaux ont été attribués à Natalia Verbeke, José Garcia et Jordi Mollà… José Garcia y campera le rôle d’un journaliste espagnol menant une enquête sur la nature du Groupe Anti-terrorisme de Libération (GAL).

Ce film, inspiré des faits réels couvrira une période de quinze ans découpée en trois périodes distinctes dont la première, de 1983 à 1987, quand ont débuté les attentats au Pays Basque Français, la seconde période lors de l’enquête qui a révélé au grand jour les implications politiques dans ces attentats contre-terroristes, et enfin cinq ans après lorsque en 1994 onze fonctionnaires espagnols dont le ministre de l’intérieur de l’époque, Felipe Gonzalès, furent condamnés…


Un tel événement entrainera bien entendu son lot de perturbations, dont de nombreuses interdictions de stationnement et de circulation que nous vous invitons à consulter ci-dessous :

INTERDICTIONS DE CIRCULATION :

- Lundi 6 février 2006 : rue des Basques, de 5 heures à 7 heures ; rue d'Espagne, section comprise entre la rue Poissonnerie et la place Pasteur, place Pasteur de 8 heures à 17 heures,
- Mardi 7 février 2006 : rue des Basques, de 6 heures à 18 heures,
- Mercredi 8 février 2006 : rue des Basques, de 6 heures à 15 heures,
- Jeudi 9 février 2006 : pont Marengo, de 7 heures à 11 heures ainsi que la section de la rue Marengo comprise entre le quai Galuperie et la rue Pontrique, quai Galuperie ; quai Commandant Roquebert, la circulation pourra être momentanément interdite, de 7 heures à 11 heures,
- Mercredi 8, jeudi 9, vendredi 10 février 2006 : Pont du chemin de fer y compris le cheminement piétonnier du mercredi 8 février 2006,13 heures au vendredi 10 février 2006, 12 heures.

INTERDICTIONS DE STATIONNEMENT :

- Du dimanche 5 février 2006, 12 heures au lundi 6 février 2006 18 heures : Place Pasteur, rue Notre Dame, sur les emplacements situés au droit de l'immeuble sis au 1 de la place du Château Vieux,
- Du lundi 6 février 2006, 20 heures au mardi 7 février 2006, 18 heures : Sur dix places de stationnement de la contre allée de la rue Tour de Sault,
- Mardi 7 février 2006, de 8 heures à 18 heures : Sur 12 places de stationnement du quai Jauréguiberry,
- Mercredi 8 février 2006, de 10 heures à 19 heures : Sur 10 places de stationnement du quai Commandant Roquebert,
- Du mercredi 8 février 2006, 19 heures au jeudi 9 février 2006, 11 heures : Sur l'intégralité des quais Galuperie et Commandant Roquebert,
- Du mercredi 8 février 2006, 19 heures au jeudi 9 février 2006, 19 heures : Sur 10 places de stationnement du quai Amiral Dubourdieu,
- Du mercredi 8 février 2006, 20 heures au jeudi 9 février 2006, 18 heures : Sur le quai Amiral Bergeret section comprise entre la rue des Lavandières et le boulevard Jean Jaurès (ces places seront réservées temporairement pour les véhicules des habitants de l'immeuble sis au 46 du quai Amiral Bergeret.

Commentaires

je viens de lire tous les commentaires concernant l'attentat de la nuba, et bizarrement personne n'a envie de parler du gal
C'est pourtant un sujet grave qui a fait beaucoup de bruit dans les année 80
Mais oui c'est vrai, tuer des basques, c'est normal, logique et justifié
Franchement les habitants de mon pays me desolent. La plupart sans opinion, sans envie de batailler, vous restez tous dans votre cocon materialiste qui vous rassure.
Il va falloir k'un jour vous essayez de comprendre le probleme de votre pays, connaitre son histoire et son évolution.
Oui les fetes de bayonne sont cool
oui le piment d'espelette est bon
oui notre paysage est beau
Mais merde, il n'y a pas que ça!!!!
Le gal, groupe antiterroriste de liberation: 27 morts en 5 ans tués par des mercennaires entre bayonne et hendaye
Mercennaires payés par l'etat francais et l'etat espagnol
Vous trouvez ça normal? démocratique?
Bravo

J'espere que ce film aura assez d'objectivité, mais je ne sais pas pourquoi j'ai des doutes!!!!

Posté par euskaldun bat le 27/02/2006 à 22:22

Ajoutez votre commentaire

Ce billet n'accepte pas les commentaires.