Skip to main content.

Le blog de la Côte Basque

TOP 14 - BO et Aviron espèrent réaliser la passe de deux
Pourvu que les samedis qui se suivent puissent se ressembler ! On le sait, l’aviron a gagné ce 11 novembre la bataille de Brive, mais pas encore la guerre du maintien pendant que Biarritz bouclait la phase aller du Top 14 sur un succès très encourageant à Castres. Et samedi prochain, bayonnais et biarrots ont encore deux rendez vous importants avec le championnat, pour les bleu et blanc, l’obligation de rééditer une victoire bonifiée face à Albi et pour les rouge et blanc gagner à Montferrand aurait valeur déjà d’un pas décisif vers la qualification aux demi finales...

Les auvergnats sont revenus cette saison à leur meilleur niveau, ils précèdent les biarrots au classement et si le BO met autant d’envie de solidarité de discipline qu’à Castres, tout est possible d’autant que quelques cadres vont revenir renforcer l’équipe, ce sera le cas d’Imanol Harinordoqui.

Pour l’Aviron Bayonnais, pas question de gamberger, de se relâcher après la victoire bonifiée obtenue devant Brive. Les joueurs de l’Aviron devront se battre avec la même détermination en rang serré et discipliné pour s’imposer face à cette équipe d’Albi qui leur avait donné une leçon de générosité dans le combat au match aller au mois d’août.

Pour espérer sortir de la zone rouge, celle de reléguables, l’aviron doit impérativement marquer 5 points samedi… 5 points au classement, c’est à dire qu’il faudra passer au moins 4 essais et une bonne vingtaine de points à ces coriaces albigeois. Certes, les tarnais sont rentrés samedi dernier avec 50 points dans la valise de Narbonne pour avoir craqué en deuxième mi temps. Ils semblent donner quelques signes de faiblesse et avoir perdu de leur superbe depuis quelques semaines. Mais attention, Albi devrait cracher encore du venin à Bayonne.

A suivre ce samedi Clermont - BO à partir de 15h10 ( retransmis sur canal + ) et Bayonne - Albi à 18h30.

Commentaires

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire

Ce billet n'accepte pas les commentaires.